Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 14:26

Problématique. 2

L’expérience de Mars 2020. 2

Notre choix. 2

Matériel 2

Logiciel 3

Pré-requis. 3

L’installation d’un VPN.. 3

Le déplacement du répertoire Offline. 3

Comment fonctionne le centre de synchronisation Windows. 4

Mettre en place la synchronisation. 4

Particularité : Les lecteurs réseaux, ou « mappage réseau ». 4

Régler la limite de taille des fichiers hors connexion. 5

Sélectionner les fichiers à synchroniser. 5

Tout ou partie ?. 6

Gestion courante. 6

Onglet Général 6

Onglet réseau. 7

Travail au bureau. 7

Tests en condition « télétravail ». 7

Ce qu’il ne faut pas faire. 8

Ce qu’il faut faire. 8

Le bon flux est donc : 8

Si on a besoin d’un fichier non disponible ?. 8

Astuce. 8

Problème resté sans solution. 8

 

Cet article s’adresse aux personnes ne disposant pas d’une bonne connexion, pour les autres, travailler en ligne est assez facile.

Il existe de nombreuses « solutions » toutes faites pour le télétravail, le plus souvent basées sur le cloud, la plus avancée que j’ai essayé est google drive.

Le hic c’est qu’il faut être en ligne, et une bonne connexion est nécessaire.

Ça marche très bien pour du Word ou du PDF, mais pour un dossier de conception Autocad ou revit, avec des dizaines de documents plus lourds les uns que les autres, ça grince.

De plus, on perd l’arborescence du dossier, et pour les xref Autocad, ça devient très gênant.

Jusqu’à présent, j’ai géré ce problème avec un portable muni d’un gros disque dur, deux fichiers bat, un pour travailler en local, un pour travailler en réseaux, lançant différents "net use" et autres "Subst".

De retour au bureau, la synchronisation se faisait avec un autre bat, à base de "robocopy", et qui faisait la synchronisation.

Pourquoi ne jamais avoir utilisé le porte document, ou les fichiers hors connexion ?

A cause de leur mauvaise réputation, de leur complexité et de leur mauvaise habitude d’utiliser le disque C :, sur lequel je n’ai pas de place.

Nous avons créé des drives pour nos affaire en cours, afin de rationaliser l’échange de fichiers.

Pendant quelques jours de déplacement, on ne s’amuse pas à faire le ménage dans un dossier, ou à renommer des répertoires.

Mais quand on passe deux mois en télétravail, ça commence à se compliquer, et de retour au bureau, la resynchronisation de nos dossier respectifs nous a pris un temps fou.

Il fallait donc trouver une solution.

De son côté, l’entreprise de ma femme avait prévu un travail en ligne, via connexion VPN.

Les temps d’ouverture et de sauvegarde étant décourageant, elle a fini par faire des copies locales des fichiers sur lesquels elle travaillait, avec tous les problèmes de synchronisation que cela pose.

Je me suis donc dit que cette solution n’était pas la bonne non plus.

Après avoir exploré de nombreuses pistes, nous avons finalement opté pour un Sonic Wall, qui permet d’accéder à notre serveur à distance.

Logiciel

Mais comme de nombreux français, nous n’avons pas la fibre, et que notre ADSL n’est pas rapide du tout, il n’est pas question de travailler en ligne. D’où le choix des fichiers disponibles hors connexion, donc le centre de synchronisation.

S’ il a été assez facile de trouver un prestataire pour l’installation de la VPN, pour mettre en place le système complet, plus personne.

Il a fallu tout expérimenter nous-même.

Prérequis

Je ne pourrais donner aucune explication, car nous l’avons confié à un prestataire, qui nous a livré une solution qui permet d’accéder au serveur depuis internet, avec la seule différence qu’il faut remplacer le nom du serveur par l’IP.

//MONSERVEUR -> //192.168.10.33

 Le déplacement du répertoire Offline

Si on veut travailler avec 1 To de données, on ne peut pas le faire depuis le SSD 256 Go de C :

Après des années de recherches (Oui !) j’ai trouvé ce post limpide et merveilleux :

Want to move Offline Files Folder (Windows\CSC)

Auquel je ne changerais rien :

....the following works in Windows 10

Create a folder for your offline file cache. Something like D:\Offline.
From an elevated command prompt type the following: Takeown /r /f C:\Windows\CSC.
Open the Sync Center and go to Manage Offline Files.
Click Disable Offline Files and restart the machine.
From an elevated command prompt issue the following commands:

rd /s C:\Windows\CSC
mklink /J C:\Windows\CSC "D:\Offline"

Reopen the Manage Offline Files window and Enable Offline Files.

Restart the machine.

Je vous conseille de réaliser des expériences vous-même, avec un petit dossier, quelques répertoires et fichier.

Cet outil est très performant :

  • Il garde la dernière version d’un fichier (basique)
  • Il applique le dernier renommage d’un fichier ou répertoire (pas de doublon)
  • Il applique la dernière suppression d’un fichier (effacé c’est effacé)
  • Il applique le déplacement d’un fichier, ou même d’un répertoire

Et quand il ne sait pas quoi faire, il vous prévient : c’est le conflit de synchronisation.

 

 

 

 

 

Particularité : Les lecteurs réseaux, ou « mappage réseau »

Notre configuration est basée sur des lecteurs réseaux.

Nous allons donc créer une disponibilité hors connexion sur ces lecteurs

Ces lecteurs peuvent être définis via un chemin DNS, de type :

net use L: \\MonServeur\D définit le lecteur Local L : basé sur le lecteur D du serveur

ou sur IP :

net use L: \\192.168.10.33\D définit le lecteur Local L : basé sur le lecteur D du serveur, nommé par son IP.

C’est cette solution qu’il faut choisir pour accéder à son lecteur par VPN, car les chemin DNS ne sont pas supportés.

On peut également passer par l’onglet Accueil, accès rapide, mapper en tant que lecteur

Ou encore un simple clic droit, connecter un lecteur réseau.

 

Régler la limite de taille des fichiers hors connexion

L’idée de départ de Windows était vraiment un « porte document », ce que je propose est une stratégie de travail plus vaste, il faut donc de la place :

Paramètres, Fichier hors connexion, utilisation du disque, mettre la taille dont vous avez besoin.

On peut sélectionner un lecteur entier, des répertoires ou des fichiers. Pour cela il suffit de sélectionner les éléments, clic droit et  « Toujours disponible hors connexion »

Mais il faut bien veiller à le faire au bon endroit : Quand vous êtes connectés directement au serveur, vous avez plusieurs moyens/chemins d’accéder à un lecteur réseau :

Pour Windows, Ce PC L( \\192.168.10.33\)(D:) et Réseau 192.168.10.33 D (ou \\192.168.10.33\D) sont équivalents, mais pas Réseau MonServeur D (ou \\ MonServeur \D)

Don cil faut veiller à être dans une fenêtre d’explorateur qui affiche une IP, mais pas un nom DNS, avant de sélectionner les fichiers à synchroniser.

Pour que la synchronisation ne soit pas trop longue, j’ai choisi de ne rendre disponible que certains répertoires. Nous avons sur le serveur des vieilleries que nous ne consultons pas souvent.

Mais il peut arriver que l’on ait besoin de ces vieilleries en télétravail, et cela aura des conséquences sur la manière d’utiliser ce système.

Quelques outils utiles :

Panneau de configuration\Tous les Panneaux de configuration\Centre de synchronisation\Configuration de la synchronisation

Gérer les fichiers hors connexion

 

Afficher vos fichiers hors connexion.

Cette commande permet de rentrer dans le dossier système « D:\Offline”.

C’est un des endroits où l’on pourra supprimer la copie offline.

L’autre moyen est un clic droit dans l’explorateur, et décocher « toujours disponible hors connexion »

 

On voit que Windows bascule automatiquement en hors connexion si la connexion est lente, on verra quez cela est très déroutant à l’usage.

Il n’y a aucun changement par rapport à la situation précédente. Si on est connecté au réseau, Windows passe automatiquement en mode connecté, et la synchronisation démarre d’elle-même.

Avec le débit réseau, elle ne doit pas prendre beaucoup de temps.

Mais cette situation est déroutante, car on peut avoir un entre deux ou Windows nous propose « travailler hors connexion », ce qui veut bien dire que l’on travaille en ligne, avec des fichiers affichés dans le répertoire « a jour » alors qu’ils ne le sont pas encore sur le serveur. Tout se passe de manière transparente pour l’utilisateur, mais je trouve qu’il vaut mieux demander la synchronisation manuellement lorsqu’on se connecte, et attendre qu’elle soit finie pour travailler.

Il faut également demander la synchro avant de quitter le bureau.

Mes premières impressions ne seront pas bonnes : le comportement est très déroutant :

L’état de connexion met du temps à être effectif, et il ne faut pas oublier de mettre à jour son explorateur avec la touche f5 pour voir le résultat de ce que l’on a fait.

Comme ma connexion était très lente, Windows basculait en mode hors connexion sans prévenir.

Tout cela me donnait le sentiment d’un dysfonctionnement général.

J’ai fait quelques expériences, et j’en ai déterminé un flux de travail qui fonctionne même avec une connexion très lente.

Le scénario est le suivant : A la maison, je me connecte au serveur via ma vpn, pour pouvoir effectuer les synchronisations, mais je travaille hors connexion pour ne pas souffrir de la lenteur du réseau.

J’ai soudain besoin de fichiers du serveur qui ne sont pas disponibles hors connexion. Ma           connexion est lente, mais pour accéder à ces fichiers, je décide de travailler « en ligne » : accueil/accès rapide/travailler en ligne

Le temps que les répertoires non disponibles hors connexion apparaissent disponibles, Windows aura détecté une connexion trop lente, et rebasculera en mode hors ligne.

Vu que ses fichiers sont situés sur un lecteur dont certains répertoires sont disponibles hors connexion, il sera impossible d’échapper à ce fonctionnement : Du coup, le lecteur sera de fait inaccessible en vpn.

Ce qu’il faut faire.

Si on a choisi la solution « hors connexion » c’est parce que notre connexion n’est pas assez rapide pour travailler en ligne. Donc l’option « travailler en ligne » est à proscrire.

  • Connecter au vpn
  • Synchroniser le répertoire sur lequel on veut travailler
  • Travailler
  • Synchroniser le répertoire sur lequel on a travaillé
  • Déconnecter le vpn

Impossible d’y accéder sereinement avec notre connexion lente.

Pour contourner ce problème, la solution est sur le serveur : Il faut le partager une deuxième fois avec un nom différent.

J’ai mon lecteur réseau L : qui pointe sur le lecteur D : du serveur.

Pour accéder à l’ensemble de L à distance, le mieux est de créer un deuxième partage de D : sous le nom « L bis » : j’y aurais un accès illimité (mais lent …)  en utilisant l’adresse \\192.168.10.33\L bis

Il est recommandé de créer au moins un raccourci basé sur l’IP, car Windows ne le proposera pas dans « Réseaux »

J’ai des fichiers hors connexion sur 2 lecteurs du serveur. Pour l’instant il m’est impossible de travailler en ligne sur les 2 à la fois, ce qui n’est pas très grave, mais cela m'empêche de choisir sur lequel je veux me connecter. Par défaut, Windows se connecte au 2eme lecteur, et je n’arrive pas facilement à le déconnecter pour ensuite me connecter au 1er.

 

 

G-EAUX

 

Partager cet article
Repost0

commentaires